Le Royaume-Uni a le pire taux de mortalité mésothéliome des enseignants

Boris Johnson fait face à des appels pour admettre combien d'enseignants ont été tués par Covid19

Taux de mort des enseignants mourant de mésothéliome botagne

L'amiante est un minéral silicate fibreux naturel qui a été utilisé dans une variété de produits pendant des centaines d'années telles que des matériaux de construction. Inhaler les fibres d'amiante aggrave les tissus pulmonaires, ce qui les cause cicatrice et développer des maladies telles que le mésothéliome, un cancer du poumon.

Le Royaume-Uni possède l'un des taux de mésothéliome les plus élevés du monde, principalement parce que le gouvernement britannique a permis d'utiliser de l'amiante longtemps après que d'autres pays ont interdit l'utilisation du minéral.

Les enfants sont particulièrement vulnérables au développement de mésothéliome. Un enfant de cinq ans qui est exposé est cinq fois plus susceptible de contracter le mésothéliome que celui exposé à l'amiante dans les années 30. Il est rapporté qu'entre 200 et 300 personnes meurent chaque année de l'exposition à l'amiante que les écoliers.

Alors, pourquoi avons-nous encore de l'amiante dans les écoles?

Veuillez cliquer ici pour voir une copie d'un exemple de lettre que vous pouvez envoyer à l'école de votre enfant pour sa sécurité en matière d'amiante. Il existe également une pétition en place pour protéger les enfants et les enseignants de l'exposition de l'amiante à l'école.

  • HOME
  • Actualités
    • Coronavirus <
    • Brexit <
    • Communautés <
    • Culture <
    • Défense
    • Economie <
    • Education <
    • Energie <
    • Environnement
    • Affaires étrangères <
    • Santé & Soins <
    • Affaires intérieures <
    • Parties politiques <
    • Affaires sociales <
    • Transport

      En raison des écoles de pandémie SARS-COV-2 de l'ensemble du Royaume-Uni, mais une petite minorité d'élèves (enfants des travailleurs clés et des enfants vulnérables) le 20 mars 2020, avec certaines écoles déclarant que Peu comme 5 élèves fréquentant actuellement. Le gouvernement britannique a maintenant publié des conseils que les écoles primaires d'Angleterre devraient commencer à accepter les élèves du 1er juin 2020 avec un rendement décalé, à partir de la réception, d'une année 1 et d'une année 6.

      Préoccupation des syndicats des enseignants

      Ceci a suscité une préoccupation compréhensible des syndicats des enseignants et le 13 mai, neuf syndicats représentant des enseignants et des professionnels de l'éducation ont signé une déclaration commune appelant au gouvernement à reporter une école de réouverture le 1er juin, " Nous voulons tous des écoles à re-ouvrir, mais cela ne devrait se produire que lorsqu'il est prudent de le faire. Le gouvernement montre un manque de compréhension des dangers de la propagation de coronavirus au sein des écoles et des écoles des parents, des frères et des parents et de la communauté plus large. " Dans le même temps, d'autres ont suggéré que les dommages causés à de nombreux enfants en raison de la négligence, de la maltraitance et des chances manquées de l'éducation découlant des fermetures scolaires l'emportent sur le faible risque accru pour les enfants, les enseignants et d'autres adultes d'attraper le virus.

      Pesant les risques pour les enfants et les enseignants

      Alors, que savons-nous du risque pour les enfants et les enseignants? Nous savons que les enfants sont environ la moitié moins susceptibles d'attraper le virus d'une personne infectée comme adultes et s'ils attrapent le virus, ils ne bénéficient probablement que de légers symptômes. Les preuves actuelles, bien que peu concclusives, suggèrent également qu'elles peuvent être moins susceptibles de transmettre le virus que les adultes. Cependant, les enseignants ont souligné à juste titre qu'il existe un risque de transmission entre les enseignants eux-mêmes et entre les parents et les enseignants.

      La première mort de Covid-19 en Angleterre a été enregistrée début mars 2020 et au 8 mai 2020 39 071 décès impliquant Covid-19 avaient été signalés en Angleterre et au pays de Galles. Seulement trois de ces décès étaient parmi les enfants âgés de moins de 15 ans et seulement une faible proportion des décès (4416 personnes, 11.%) concernaient des personnes âgées. Même parmi ce risque de groupe d'âge n'est pas uniforme; Il augmente fortement avec l'âge de 2 ans de 2,5 000 pour 25 à 44 ans avec une touche de dix fois supérieure à 26 personnes sur 100 000 personnes âgées de 45 à 64 ans.

      Risques pour les enseignants par rapport aux autres occupations

      En outre, chaque problème de santé sous-jacent augmente le risque de mourir de Covid-19, avec ceux ayant au moins 1 problème de santé sous-jacent constituant la plupart des cas. Le Bureau des statistiques nationales au Royaume-Uni a publié des décès normalisés par l'âge par l'occupation de tous les décès impliquant Covid-19 jusqu'au 20 avril 2020. La plupart des personnes mourant à cette date auraient été infectées au sommet de la pandémie au Royaume-Uni. avant la période de verrouillage. Ils ont constaté que pendant cette période, il y avait 2494 décès impliquant Covid-19 dans la population en âge de travailler. Le taux de mortalité pour COVID-19 au cours de cette période était de 9. (intervalles de confiance de 95% 9. -10.) Pour 100 000 hommes et 5. (95% CI 4. -5.) Pour 100 000 femelles, avec Covid-19 impliquée dans Environ 1 sur 4 et 1 sur 5 de tous les décès chez les hommes et les femmes respectivement.

      Covid- risque ne semble pas plus grand pour les enseignants que les autres individus de l'âge de fonctionnement

      Au fur et à mesure que la majorité des parents ou des tuteurs des enfants âgés d'âge scolaire se situeront dans la portée de 25 à 45 ans, le risque d'entre eux est également susceptible d'être petit. Les questions restent toutefois autour de l'effet des ouvertures scolaires sur la transmission dans la Communauté et du risque associé. Cela sera affecté par de nombreux facteurs, notamment les niveaux d'infection existants dans la Communauté, la mesure dans laquelle les élèves, les parents et les enseignants se mêlent en dehors de l'école (et à la porte de l'école) et mélangent entre des individus de différents groupes d'âge. C'est la première considération du groupe consultatif scientifique gouvernemental pour les situations d'urgence (Sage) qui utilisent la modélisation basée sur une série d'hypothèses pour déterminer l'effet des ouvertures scolaires sur R0.

      Criminalité scolaire

      Le programme d'enquêtes sur le crime et la sécurité collecte et rapporte des données sur la criminalité, la violence et la sécurité en U.. Écoles primaires et secondaires. Les statistiques suivantes proviennent des indicateurs du crime scolaire et de la sécurité: 2019. Le rapport couvre des sujets tels que la victimisation, l'intimidation et l'intimidation électronique, les conditions scolaires, les combats, les armes, la disponibilité et l'utilisation des élèves de drogues et d'alcool, les perceptions des étudiants de la sécurité personnelle à l'école et des incidents criminels dans des établissements postsecondaires.

      > Du 1er juillet 2016, jusqu'au 30 juin 2017, il y avait un total de 42 morts violents associés à l'école aux États-Unis, qui comprenaient 28 homicides, 13 suicides et une mort d'une intervention juridique.

      Le taux de victimisation total à l'école a diminué de 181 victimisations pour 1 000 étudiants en 1992 à 33 victimisations pour 1 000 étudiants en 2018, plus d'une diminution de 80%. Le taux de victimisation total de l'école a diminué de 173 victimisations pour 1 000 étudiants en 1992 à 16 victimisations pour 1 000 étudiants en 2018, soit plus d'une diminution de 90%. Le taux de victimisation total rapporté en 2018 était plus élevé à l'école qu'à l'extérieur de l'école.

      Au cours de l'année scolaire 2017-2018, 80% des écoles publiques ont enregistré qu'un ou plusieurs incidents de violence, de vol ou d'autres crimes avaient eu lieu, ce qui représentait 1 million d'incidents. Cela se traduit par un taux de 29 incidents pour 1 000 étudiants inscrits en 2017-2018. Au cours de la même année scolaire, 47% des écoles ont signalé un ou plusieurs incidents de violence, de vol ou d'autres crimes à la police, représentant 422 800 incidents, ou 9 incidents pour 1 000 étudiants inscrits.

      En 2017-2018, dans tous les types d'incidents, le pourcentage d'écoles publiques qui ont signalé qu'un ou plusieurs incidents à la police était inférieur à celui des incidents enregistrés: incidents violents3 (32 vs. 71%) , graves incidents violents4 (15 vs. 21%), les vols (15 vs 33%) et d'autres incidents5 (35 vs 60%).

      Le pourcentage d'écoles publiques qui ont enregistré un ou plusieurs incidents de violence, de vol ou d'autres crimes ont été inférieurs en 2017-18 (80%) que dans chaque année d'enquête entre 1999 et 2009 et 2009-2010 ( allant de 85 à 89%); Cependant, il n'y avait pas de différence mesurable entre les pourcentages de 2015-2016 et 2017-18. De même, le pourcentage d'écoles qui ont signalé un ou plusieurs incidents de violence, de vol ou d'autres crimes à la police étaient plus faibles en 2017-2018 (47%) que dans chaque année d'enquête entre 1999 et 2009 et 2009-2010 (allant de 60 à 65%); Cependant, il n'y avait pas de différence mesurable entre les pourcentages de 2015-2016 et 2017-18.

      En 2017, environ 4% des étudiants âgés de 12 à 18 ans ont déclaré avoir eu peur d'attaquer ou de nuire à la classe au cours de l'année scolaire. Un pourcentage plus faible d'étudiants (3%) a déclaré avoir eu peur d'attaquer ou de nuire à l'école au cours de l'année scolaire.

      Le pourcentage d'élèves des années 9-12 qui ont signalé que des drogues illégales étaient mises à la disposition de la propriété de l'école7 a diminué de 29% en 2001 à 20% en 2017. Cependant, aucune différence mesurable n'a été trouvée entre le pourcentages en 2015 et 2017.

Nous utilisons des cookies
Nous utilisons des cookies pour vous assurer de vous donner la meilleure expérience sur notre site Web. En utilisant le site Web, vous acceptez notre utilisation de cookies.
AUTORISE LES COOKIES.