Six façons COVID19 façonnera l'avenir du Centre d'éducation pour le développement mondial

L'attrition pandémie et enseignant un exode attente de se produire

La plupart des enfants sont de retour à l'école, mais ce n'est pas quelque chose comme l'école comme nous le savions. Les étudiants ne sont plus petit groupe avec des amis avant la classe, assis près de l'autre à la nourriture de négociation du déjeuner, ou à pied dans les couloirs ensemble à leurs casiers. Les enseignants ne sont plus à amphithéâtres salles remplies de haute-schoolers ou faire des câlins à kindergarteners hésitants. Sports et rassemblements pep ont été annulés. Les écoles se sentent vides et stériles, et l'ambiance est sombre.

Oui, la pandémie a quitté l'école et se sent bien différent cet automne. Et parce qu'il a été laissé aux districts scolaires de décider comment rouvrez, les écoles semblent également très différents les uns des autres.

Dans certaines communautés, si les bâtiments scolaires sont ouverts à tous, il est seulement aux enseignants et aux administrateurs de l'enseignement à distance Guide. D'autres districts ont accueilli tous les étudiants de retour, mais avec des règles et masque portant-distanciation sociale strictes. D'autres encore combinent un enseignement en face-à-face avec l'apprentissage à distance.

Souvent, ce que l'école ressemble dépend du niveau de qualité. Les élèves du primaire peuvent assister en personne, car ils sont plus susceptibles d'en bénéficier, et moyen et lycéens peuvent apprendre en ligne ou dans un modèle hybride, car ils ont tendance à adapter plus facilement à l'aide de la technologie et sont généralement plus autonomes.

Le Centre pour Réinventer l'éducation publique et la revue de nouvelles Semaine de l'éducation sont le suivi des détails des plans de réouverture de district. En raison de l'évolution rapide des taux d'infection, les responsables de district ont été en train de changer les plans à la minute la nouvelle année scolaire a commencé, et certains sont encore peaufiner les détails. Quelle que soit l'approche d'apprentissage, de nombreux fonctionnaires font état du district scolaire de décider quelle école ressemblerait cet automne a été l'un des plus difficiles décisions de leur carrière.

« Revenir à l'école: une mise à jour sur les plans de l'ensemble du pays » donne un aperçu de la façon dont les districts scolaires à travers le pays prévu de rouvrir cet automne. Les chercheurs du Centre sur l'éducation publique Réinventer compilé une représentation statistique de tous U.. districts scolaires en examinant les sites Web, les médias sociaux et des nouvelles locales associées aux 477 districts entre le 17 août et le 21.

« Nous sommes très préoccupés par la sécurité », déclare Kristi Wilson, président de l'Association américaine des administrateurs scolaires et directeur de l'école primaire du district Buckeye juste à l'ouest de Phoenix. « Nous pouvons faire pour toutes sortes de perturbations. Mais ce que nous ne pouvons pas compenser l'erreur est critique parce que nous avons pris un risque inutile avec la vie ou la vie d'un enseignant d'un enfant. »

Les Centers for Disease Control and Prevention a fourni des conseils pour les écoles avant leur ouverture. organismes d'éducation de l'État et le Conseil des agents scolaires chef d'Etat, qui les conseille, ont fourni des conseils aussi bien. Mais la plupart des décisions finales quant à savoir si et comment la réouverture et la logistique de le faire ont été laissées aux habitants. Les chefs d'établissement ont été encouragés à travailler en étroite collaboration avec leurs organismes de santé locaux pour recueillir des données sur les taux d'infection et des foyers pour déterminer la meilleure approche pour leurs communautés.

Carissa Moffat Miller, directeur exécutif du Conseil des agents scolaires chef d'Etat, dit que son organisation écoutait attentivement ce que les chefs d'Etat ont dit. « Notre objectif était de mettre en avant les meilleures pratiques et des idées. Cela a été le moment du plan planification d'urgence A, Plan B, C, tout le chemin à Z « .

Les parents ont également fait face à des décisions difficiles avec des informations au sujet de l'évolution souvent ce qui se passe et quand. Dans un récent sondage, 81% des parents ont dit qu'ils étaient préoccupés par leurs enfants exposés à Covid-19 à l'école. Pourtant, en même temps, 81% étaient très ou assez préoccupés par leurs enfants disparus du temps d'enseignement. Ils croyaient que leurs scolaire et affectif des enfants bien-être en dépendaient d'être de retour à plein temps scolaire.

Certains parents se plonger dans l'école-maison, retrait de tout à fait les plans de leur district scolaire. D'autres qui pouvaient se le permettre embauché des tuteurs ou des enseignants privés. Dans certains cas, les familles se sont réunis pour créer « des groupes d'apprentissage » où les parents homeschooled en petits groupes.

Parfois, ces décisions d'éducation viennent vers l'économie familiale. Alors que les étudiants sont à la maison, de nombreux parents ne peuvent pas non plus retourner au travail ou besoin d'embaucher une aide. Si les parents travaillent à domicile, ils doivent jongler avec des réunions virtuelles, e-mails, l'écriture et des appels téléphoniques avec les besoins de leurs enfants. Pour certaines familles, cela est juste trop; ils ont besoin de leurs enfants à retourner à l'école.

Les enseignants confrontés à des décisions difficiles aussi bien. Ils devaient déterminer si elle était mieux pour eux et leurs familles à retourner à l'école, et l'exposition au risque au virus, ou d'enseigner en ligne, si cela était une option. Certains, cependant, sentaient pas prêts à fournir efficacement l'enseignement en ligne. Dans une enquête menée par la Semaine de l'éducation du Centre de recherche, la plupart des enseignants ont déclaré qu'ils ne pensaient pas qu'il devrait y avoir apprendre cet automne en personne parce qu'ils étaient très ou assez préoccupés par l'obtention Covid-19. Un sondage Gallup a révélé des résultats similaires.

Certains enseignants confrontés les mises à pied ou ont choisi de quitter en raison du ralentissement économique. Le sondage Semaine de l'éducation a révélé que 20% plus d'enseignants que avant la pandémie ont dit qu'ils envisageraient d'opter pour un congé ou une retraite anticipée. Liza McArdle, professeur lycée âgé de 50 ans à New Boston, Michigan, par exemple, a décidé de se retirer à cause du stress de la capture peut-être la maladie des étudiants et la frustration d'essayer d'enseigner l'espagnol et le français tout en portant un masque . Elle pense que nous demandons trop d'enseignants. « Nous sommes toujours à donner attendus, donner, donner. 'Tu es un enseignant. Vous devez être là pour les enfants, » dit McArdle Local 10 Nouvelles en Floride. « Et maintenant, il est comme, 'Oh, ouais, maintenant vous devez mettre votre vie sur la ligne pour les enfants parce qu'ils ont besoin d'être à l'école. »

Les membres de la Fédération américaine des enseignants d'accord avec ses préoccupations. Dans un récent sondage, les enseignants ont répondu massivement que, même si elles veulent revenir dans la salle de classe et croire que les élèves ont besoin d'être là pour leur bien-être scolaire et émotionnel, ils ne veulent pas revenir jusqu'à ce que « nous pouvons assurer la la sécurité de nos enseignants avec les directives données par les responsables de la santé, » président de l'AFT Randi Weingarten a déclaré.

Cette bataille sur le retour des enseignants chauffe. En Floride, le gouverneur Ron DeSantis (R) nécessaire de rouvrir les écoles pour revenir à leurs positions d'apprentissage et les enseignants en personne. Compte tenu du nombre important de cas coronavirus, cependant, et ce que les enseignants ont fait valoir étaient des conditions de travail dangereuses, l'Association d'éducation en Floride a déposé une action en justice. Un juge de circuit du comté a décidé à la fin Août en faveur des enseignants, l'octroi d'une injonction temporaire.

Le gouvernement fédéral Pesée aussi bien. À la mi-Août, le ministère de la Sécurité intérieure a publié des directives à jour des enseignants travailleurs essentiels déterminative, similaires à la désignation des médecins et des policiers. Les districts scolaires de la Floride et du Tennessee ont annoncé qu'ils respecteront cette orientation fédérale.

Il y avait des préoccupations au début du printemps dernier sur le fossé croissant entre les étudiants qui pourraient facilement faire la transition vers l'apprentissage en ligne, parce que leurs quartiers avaient la technologie et les enseignants formés pour le faire, et les étudiants qui ne sont pas aussi chanceux. Dans les districts sans la technologie actuelle, les enseignants doivent remettre en mains propres paquets de matériel d'étude aux étudiants.

Et au printemps dernier, une fois que certaines écoles ont décidé de ne pas le grade et le nombre de cours à distance fait, de nombreux étudiants de cadres moyens et écoles secondaires a perdu toute motivation pour participer à l'enseignement en ligne. taux d'absentéisme ou les absences chroniques, ont atteint de nouveaux sommets, l'apprentissage significative a été perdu au cours des printemps et en été, et de nombreuses écoles d'étudiants piste a perdu.

Un grand nombre de ces inégalités existent encore cet automne. Certains élèves ont accès à l'enseignement pour tous leurs cours, tandis que d'autres ont moins d'une heure de contact en ligne avec leurs professeurs chaque semaine. Et tous les étudiants ont adultes à la maison qui peuvent les aider.

sont académiquement Les personnes les plus susceptibles d'être lésés les étudiants qui sont déjà en difficulté-étudiants de couleur, les étudiants à faible revenu, les étudiants handicapés et les apprenants en anglais. Bien que nous ne disposons que des estimations sur le montant de l'apprentissage perdu à la suite de la pandémie que l'on appelle Covid slide-nous savons que ces élèves en difficulté sont déjà dans le besoin des ressources et des services qu'ils ne reçoivent pas probablement au printemps dernier. Les districts scolaires sont mieux placés pour traiter de telles lacunes cette chute, mais il y aura beaucoup de terrain à maquillage.

Certains étudiants ont également souffert de manière sociale et émotionnelle. L'annulation des jalons et des traditions éducatives importants, les limites du mouvement à l'extérieur de la maison et les exigences de porter des masques et de rester en dehors des autres ont été accablantes pour de nombreux enfants. Les appels à des hotlines ont augmenté et les pédiatres et les professionnels de la santé mentale des jeunes sont préoccupés par la hausse des rapports d'anxiété et de dépression.

Bien que notre système éducatif éprouve des défis sans précédent, les experts soutiennent que c'est le moment de repenser comment nous éduquons nos enfants. Beaucoup ressentent un changement important est attendu depuis longtemps. Ceux qui étudient le lien entre la santé de notre économie et le succès de notre système éducatif ont prêché depuis plus de dix ans les conséquences sombres de notre réalisation des élèves médiocres par rapport aux étudiants d'autres pays.

> Pour Anthony MacKay, président et chef de la direction du Centre national sur l'éducation et l'économie, la pandémie a révélé la vulnérabilité de nombreux jeunes de notre système éducatif. Mais il a également généré un renouvellement respectueux des éducateurs. "Il a souligné la valeur des écoles en tant que centres communautaires et l'importance de l'apprentissage social et émotionnel", dit-il. "Nous sommes confrontés à l'impératif de redéfinir notre système éducatif informé par l'avenir de l'apprentissage et de l'avenir du travail - pour que tous les jeunes deviennent des apprenants tout au long de la vie, des personnes confiantes et créatives et des citoyens actifs et informés."

Les législateurs desservant le groupe d'étude international sur l'éducation internationale de la NCSL ont fait valoir le rapport de 2016 "Pas de temps à perdre" que nous devons perdre du temps à la fermeture des lacunes de réussite, d'améliorer l'équité et de garantir que tous les étudiants quittent le lycée ou une carrière. Le changement ne peut pas venir assez tôt, ils ont écrit.

Notre travail

Avec une recherche économique rigoureuse et des solutions politiques pratiques, nous nous concentrons sur les questions et les institutions essentielles au développement mondial. Explorez nos thèmes de base et nos sujets pour en savoir plus sur notre travail.

Thèmes de base

Dans une analyse opportune et incisive, nos experts analysent les dernières nouvelles de développement et concevent des solutions pratiques aux défis nouveaux et émergents. Nos événements conviennent aux grands penseurs et les arbitres du développement mondial.

Menu de commentaire

La pandémie de Covid-19 a entraîné une augmentation des charges de travail des enseignants, des niveaux de bonheur et de bien-être des enseignants et une augmentation de l'anxiété et du stress. Ces facteurs, entre autres, pourraient rendre les enseignants veulent quitter la profession. En Amérique, par exemple, il y a des préoccupations que Covid-19 a conduit à une masse exode des chefs d'école et des enseignants.

En janvier 2021, nous avons interrogé 2 000 enseignants du Royaume-Uni pour enquêter sur l'effet que Covid-19 a eu sur leurs intentions de quitter la profession. Les répondants ont été interrogés à quel point ils sont susceptibles de quitter l'enseignement à court terme (l'été 2021 et l'été 2022) et à plus long terme (d'ici 2025). En outre, ils ont été invités à signaler rétrospectivement la probabilité de quitter la profession avant Covid-19. Nos résultats montrent que les enseignants sont maintenant presque deux fois plus susceptibles de partir comme avant la pandémie.

Les intentions des enseignants de quitter la profession de cet été (2021) ont augmenté de 9 points de pourcentage (12% à 21%), 13 points de pourcentage d'ici à 2022 (16% à 29%) et 16 points de pourcentage d'ici 2025 (27% à 43%).

L'effet sur les intentions des enseignants de quitter la profession a augmenté de toutes les phases scolaires. Bien que les effets soient en grande partie similaires, l'augmentation semble être légèrement plus grande pour ceux qui travaillent dans les premières années, une augmentation de 12 points de pourcentage (11% à 23%) à court terme et une augmentation de points de pourcentage de 19% (27% à 46 pourcentage) à long terme. Cela reflète éventuellement le fait qu'il y a eu beaucoup d'instabilité dans les contextes des premières années.

Ce n'est pas seulement des enseignants de classe qui ont signalé qu'ils étaient plus susceptibles de quitter la main-d'œuvre de l'école. Nous observons des effets importants pour les hauts responsables et le personnel de soutien sur la probabilité qu'ils quittent cet été (14 et 17 points de pourcentage respectivement) et d'ici à l'été de 2025 (22 et 17 points de pourcentage). Par conséquent, la probabilité que les personnes âgées quittent la profession d'ici 2025 ont augmenté de 50% à 50%.

Interrogés sur les causes potentielles, 71 pour cent des enseignants que le traitement des Covid-19 du gouvernement a fait les plus susceptibles de quitter. Seulement 6 pour cent ont dit que leur a fait la réponse du gouvernement moins susceptibles de quitter.

D'autres facteurs, y compris la façon dont l'école a répondu à Covid-19 et la situation personnelle des enseignants, y ont augmenté (35 pour cent et 34 pour cent respectivement) et une diminution (19 pour cent et 13 pour cent) la probabilité qu'ils quittera la profession.

Les répondants ont également été interrogés sur la façon dont Covid-19 a eu un impact de leur motivation en classe. En réponse à la question « En pensant à votre motivation à enseigner, comment voulez-vous dire Covid-19 a un impact sur votre motivation en classe », 52 pour cent des enseignants ont indiqué qu'ils sont moins motivés (24 pour cent un peu moins, 13 pour cent modérément inférieure et 15 pour cent beaucoup plus faible). Comme le montre la preuve empirique que la motivation des enseignants influe sur le développement de leurs compétences cognitives des élèves et le bien-être, cela ne va renforcer les effets négatifs de l'apprentissage perdu.

Nous utilisons des cookies
Nous utilisons des cookies pour vous assurer de vous donner la meilleure expérience sur notre site Web. En utilisant le site Web, vous acceptez notre utilisation de cookies.
AUTORISE LES COOKIES.