Quels sont les droits et devoirs d'un enseignant ColorSnewyork. OM

Quels sont les droits et devoirs d'un enseignant

La responsabilité de répondre aux besoins des élèves handicapés est attribué à différentes parties, y compris les ministères de l'éducation et de la formation, des collèges et des universités, des établissements d'enseignement postsecondaire, des écoles et des conseils scolaires, des éducateurs, des professionnels spécialisés, des parents et des étudiants eux-mêmes. Dans le système d'enseignement privé, chaque établissement d'école ou d'enseignement postsecondaire, en tant que fournisseur de services, est responsable de l'adaptation des élèves handicapés jusqu'à la difficulté excessive.

Le processus d'hébergement est une responsabilité partagée. Lors de la réalisation des responsabilités associées à l'adaptation des étudiants handicapés, toutes les parties impliquées doivent respecter les normes, procédures et principes de droits de l'homme énoncés dans le Code et décrits dans la politique d'invalidité de la Commission. En particulier, le processus établi pour accueillir les étudiants handicapés doit répondre aux exigences de procédure de l'obligation d'accommodement et de disposer d'un logement de fond doit être fourni au point de difficultés indues. En outre, les principes d'hébergement individualisé, de respect de la dignité et d'intégration (dans la plupart des cas) et la pleine participation doivent être respectés.

Au cœur du processus d'hébergement est la responsabilité, partagée par toutes les parties, de faire participer un dialogue significatif sur l'hébergement et de rechercher une assistance d'experts au besoin. Tout au long de la consultation, la Commission a entendu des participants que les étudiants handicapés sont souvent victimes de différends entre les différentes parties responsables de l'hébergement. Par exemple, dans sa soumission, le Comité consultatif spécial de l'éducation de la Commission de district catholique de Huron-Supérieur a déclaré: «Les guerres de gazon entre les systèmes éducatifs, les syndicats, les agences gouvernementales, les agences communautaires et les ministères affectent l'efficacité de la fourniture de bons programmes pour les personnes atteintes de handicaps. "

De même, les consultés ont exprimé leur préoccupation que les étudiants handicapés paient le prix d'un différend de financement plus important entre le ministère de l'Éducation et les conseils scolaires. Les parents ont déclaré qu'ils ne se soucient pas d'où vient l'argent aussi longtemps que leurs enfants reçoivent l'hébergement auquel ils ont droit.

Gouvernement

La Loi sur l'éducation et la réglementation d'accompagnement définit un processus d'identification et d'adaptation des besoins liés aux personnes handicapées dans le système d'enseignement primaire et secondaire financé par des fonds publics. Le ministère de l'Éducation est responsable de la Loi sur l'éducation. En vertu de la Loi, le ministère est chargé de veiller à ce que tous les élèves exceptionnels de l'Ontario se soient à leur disposition des programmes et services d'éducation spéciaux appropriés sans paiement de frais. Plus précisément, le ministère est responsable des niveaux de financement et des structures, de la législation des procédures et de la création de mécanismes d'appel et de surveillance.

La Commission a appris que la bureaucratie gouvernementale rend difficile l'accès aux services, à la primaire et au secondaire, et au niveau postsecondaire. Par exemple, l'Association ontarienne des pathologistes et des audiologistes de la langue de la parole et des audiologistes ont écrit dans leur soumission: «Trois ministères (éducation, santé et services de la communauté et de la famille) partagent la responsabilité des services destinés aux enfants avec des troubles de la parole et de la langue. La fragmentation dans la prestation de services a créé un système complexe pour les familles qui ont besoin de services. De nombreux enfants tombent entre les fissures. "" La Commission a entendu les mêmes préoccupations concernant la prestation d'une intervention comportementale intensive ("IBI") Traitement des enfants atteints d'autisme.

Dans son rapport annuel de 1993, le Bureau de l'auditeur provincial de l'Ontario a recommandé que «le gouvernement devrait assurer une coopération complète entre les ministères fournissant la gamme complète de services requis par les enfants ayant des besoins spéciaux. Il convient également d'envisager de réaffecter la responsabilité de fournir ces services entre les ministères concernés afin de fournir une éducation spéciale de manière plus efficace, intégrée et plus rentable ». [133] Dans son rapport annuel de 2001, l'auditeur provincial a conclu que cette La recommandation n'avait pas été mise en œuvre et a formulé une nouvelle recommandation dans ce domaine.

Il convient également de noter que l'APD établit des exigences de rapport pour, entre autres, le ministère de l'Éducation, le ministère de la Formation, des collèges et des universités, ainsi que des conseils scolaires, des collèges et des universités elles-mêmes. Ces organisations sont légalement tenues de consulter des personnes handicapées et d'autres personnes et préparer, mettre à jour et rendre public un plan d'accessibilité annuel qui répond à l'identification, à la suppression et à la prévention des obstacles aux personnes handicapées.

Au cours de la consultation, certains établissements d'enseignement ont signalé qu'ils n'étaient pas clairs sur leurs responsabilités en vertu de l'ADA ainsi que la relation entre l'APD et le code. Le code a la primauté sur l'APD. Préparation des plans d'accessibilité annuels en vertu des compléments de l'APD plutôt que d'éliminer les obligations existantes en vertu du Code.

Boards d'école

Dans le cadre de son obligation de fournir des programmes d'éducation spéciaux et des services à des élèves exceptionnels, une commission scolaire est tenue de développer et de maintenir un plan d'éducation spécial, de l'examiner annuellement, de la modifier de temps à autre répondre aux besoins actuels des élèves exceptionnels et de soumettre des modifications au ministère de la révision. [134] L'une des objectifs du plan d'éducation spéciale est "d'informer le ministère de l'Éducation et du public sur les programmes et services d'éducation spéciaux fournis par le conseil d'administration conformément à la législation et à la politique du ministère sur l'éducation spéciale" [135]

Les conseils scolaires sont également tenus d'établir des comités consultatifs en matière d'éducation spéciale (SEAC). Les SEAC formulent des recommandations sur l'établissement, le développement et la prestation de programmes et de services d'éducation spécialisés pour les élèves exceptionnels; Participer à l'examen annuel d'une commission de son plan d'éducation spécial, de son budget annuel et des états financiers.

Educateurs d'école primaire et secondaire

aux niveaux primaire et secondaire, dans le cadre de la Loi sur l'éducation, les directeurs d'école sont assignés à la responsabilité de renvoyer les étudiants à un IPRC et, après la fin du processus de la CPRI, pour préparer un IEP pour l'étudiant. Les directeurs sont également responsables de la communication des politiques et des procédures du conseil d'administration sur l'éducation spéciale, des étudiants et des parents.

Les enseignants travaillent avec des enseignants spéciaux pour acquérir et maintenir une connaissance immédiatement à jour des pratiques d'éducation spéciales et des parents pour développer un PEI pour un élève exceptionnel, le cas échéant. Les enseignants sont responsables de nombreux aspects quotidiens de l'hébergement, d'évaluer les progrès des élèves et de communiquer avec les parents.

Le ministère de l'Éducation a en outre décrit les détails de ce qu'il considère comme les rôles et les responsabilités respectifs des personnes impliquées dans le système d'éducation spéciale dans son document de politique intitulé Normes pour les plans d'éducation des conseils scolaires. [ 136]

partie 3. de la politique d'invalidité indique que toutes les parties au processus "devraient coopérer de manière coopérative dans le processus, partager des informations et profiter de solutions d'hébergement potentielles" [137] Il contient également un général Les directeurs concernant les fonctions et les responsabilités dans le processus d'hébergement qui, bien que décrit dans le contexte de l'emploi, s'appliquent également aux services éducatifs. Par exemple, les fournisseurs d'éducation (y compris le ministère de l'Éducation, des conseils scolaires, des Écoles, des directeurs, des enseignants et des professionnels de l'éducation spéciale) sont tenus de:

Si bon nombre de ces exigences peuvent être respectées par les processus formels établis dans le cadre de la Loi sur l'éducation, il ne faut pas supposer que dans tous les cas, ils le feront. La Loi sur l'éducation, son règlement et les déclarations des politiques du ministère de l'Éducation sont toutes soumises à la loi et à la politique des droits de l'homme. Les pratiques d'hébergement au niveau local se produisent-elles dans le cadre de l'école.

Institutions postsecondaires

Comme un certain nombre de soumissions soulignées, le devoir de s'adapter à l'ensemble de l'établissement d'enseignement dans son ensemble - pas seulement sur le bureau spécifique des étudiants handicapés. Les établissements d'enseignement postsecondaire sont chargés de veiller à ce que leurs installations et leurs services soient accessibles; que l'environnement est accueillant et non discriminatoire; Les processus d'hébergement appropriés et dignés sont en place; et que les étudiants qui nécessitent des hébergements en raison de leur handicap sont hébergés au point de difficultés indues. Tous les membres de l'institution postsecondaire ont un rôle à jouer. Par exemple,

De plus, l'institution postsecondaire a toujours une responsabilité, peu importe des difficultés excessives, de couvrir le coût de l'hébergement requis, à moins que des fonds extérieurs suffisants et non discriminatoires soient disponibles. [138] <

Vous êtes ici

Les enseignants de la Saskatchewan travaillent généralement dans des écoles aux niveaux élémentaire (Prek-8) ou secondaire (90012); Bien que, il existe également d'autres configurations scolaires, des environnements d'enseignement spécialisés et des opportunités d'enseigner à travers l'apprentissage à distance ou la vidéoconférence.

Peu importe l'emplacement ou le contexte, tous les enseignants des écoles financées par des fonds publics ont quelque chose en commun - ils sont membres d'une profession liée par un contrat social et gracié par une fiducie publique. La profession bénéficie de l'indépendance et de la responsabilité de la conduite de ses affaires en échange d'un engagement à des normes professionnelles élevées.

Texte de code

Toute personne employée par un district scolaire en tant qu'employé probatoire ou permanent dans une position nécessitant des qualifications de certification qui entre le service militaire actif des États-Unis d'Amérique ou de l'État de Californie, y compris un service actif dans tout auxiliaire uniforme de, ou à toute branche de ce service militaire, créé ou autorisé en tant que tel auxiliaire par le Congrès des États-Unis d'Amérique ou par la législature de l'État de Californie, ou au service de la Marine marchande des États-Unis, ou dans le service payé à temps plein de la Croix-Rouge américaine, au cours de toute période d'urgence nationale déclarée par le Président des États-Unis d'Amérique ou pendant toute guerre dans laquelle les États-Unis d'Amérique sont engagés, a le droit de s'absenter de lui-même de ses fonctions en tant qu'employé du district.

Une telle absence n'affecte de quelque manière que ce soit la classification de cet employé. Dans le cas d'un employé probatoire, la période de telle absence ne compte pas dans le cadre du service requis comme une condition préalable à la classification de cet employé en tant qu'employé permanent du district, mais une telle absence ne doit pas être interprétée comme une pause dans la continuité du service de cet employé à quelque fin que

Le licenciement ou la résiliation de tout employé probatoire en raison de la présence réduite due aux conditions de guerre, après son entrée dans le service militaire actif ou le service de la Croix-Rouge américaine, ne le prive aucun des avantages de cette section.

Dans les six mois suivant que cet employé laisse honorablement un tel service ou a été placé sur des droits inactifs, il est soumis aux dispositions de la présente section, a le droit de revenir au poste qui lui est tenu au moment de son Entrée dans un tel service, au salaire auquel il aurait été intitulé, il ne s'est pas absenté du service du district scolaire sous cette section.

Si cet employé était employé sous un contrat légitime pendant une période supérieure d'un an dans une position dans laquelle il n'avait pas devenu un employé permanent du district, il aura le droit de revenir à une telle position pour La période de son contrat de travail a dû courir au moment où il est entré dans ce service. Nonobstant toute disposition de ce code au contraire, une personne employée à prendre la place de tout employé ne doit avoir aucun droit à une telle position après le retour de cet employé au poste.

Toute personne employée par un district scolaire en tant qu'employé permanent dans une position nécessitant des qualifications de certification élues à la législature est accordée à un congé de ses fonctions en tant qu'employé du district par le conseil d'administration par le conseil d'administration. du district.

Au cours de la durée d'un tel congé, l'employé peut être employé par le district scolaire pour effectuer un service aussi à temps plein nécessitant des qualifications de certification, pour une telle indemnisation et des termes et conditions de cette manière. être mutuellement convenu.

Dans les six mois suivant la durée de l'expiration de cet employé, il a le droit de retourner au poste détenu par lui au moment de son élection, au salaire auquel il aurait eu droit avait-il eu Non absentéé du service du district scolaire sous cette section.

Le conseil d'établissement de tout district scolaire peut prévoir le paiement des frais de déplacement réels et nécessaires des enseignants étudiants de l'agriculture professionnelle qui détiennent des certificats délivrés en vertu de l'article 44292 lors de l'exécution des tâches de leurs postes.

Tous les paiements de paiements sont fabriqués aux enseignants d'élèves de l'agriculture professionnelle en raison des frais de déplacement réels et nécessaires engagés par ceux-ci lors de l'exécution des fonctions de leurs postes respectifs sont confirmés, ratifiés et validés.

Chaque employé probatoire d'un district scolaire qui devient dans son intégralité une partie d'un district scolaire unifié et de chaque employé probatoire d'un district scolaire employé dans une école située dans une partie d'un district scolaire qui devient une partie qui devient une partie d'un district scolaire unifié, où l'ensemble du district ne fait pas partie d'un district scolaire unifié, deviendra un employé probatoire du district scolaire unifié. Le service de l'employé probatoire dans le district annexé est considéré comme un service dans le district scolaire unifié aux fins de toute loi relative à la classification des personnes employées dans les districts scolaires dans des postes nécessitant des qualifications de certification.

Nous utilisons des cookies
Nous utilisons des cookies pour vous assurer de vous donner la meilleure expérience sur notre site Web. En utilisant le site Web, vous acceptez notre utilisation de cookies.
AUTORISE LES COOKIES.